Prix du lait en Nouvelle-Zélande. L’affaire du petit lait Fonterra va faire du mal

23 août 2013 - Témoignage recueilli par Arnaud Verleur

Le 6 août restera une journée noire pour moi. La saison des vêlages débutait pourtant bien, avec 40 vêlages réussis ce jour, mais le scandale de la poudre de lait nous a abasourdi.
Fin juillet, Fonterra annonçait un prix du lait quasi record à 7,82 $N Z. On allait se rapprocher du pic 2007 à 7,90 $. La campagne 2013-2014 s’annonçait très bonne… Mais tout s’est effondré en un instant à cause de cette affaire. On s’attend à une chute de prix de 20 à 30 % au minimum, chez nous.

Rappel des faits. Fonterra a exporté de la poudre de lait présentant un risque de contamination par Clostridium botulinum. Cette bactérie produit une toxine particulièrement dangereuse puisqu’elle peut provoquer paralysies et décès.
Trois lots de « petit lait » sont en cause. Ils ont été intégrés à la fabrication de divers aliments : lait maternisé, boisson pour sportifs…
Plus exactement, ce « petit lait » s’est retrouvé dans 38 tonnes de poudre vendues dans sept pays : l’Australie, la Malaisie, l’Arabie Saoudite, la Thaïlande, le Viêt-Nam, la Russie, mais surtout la Chine, principal importateur des produits néo-zélandais.
La contamination se serait déroulée « en mai 2012 ». Ce qui étonne, c’est que Fonterra ne l’a annoncé que maintenant.

Le témoignage complet et l'analyse de François Tillard sont à lire en intégralité dans PLM de septembre, et via les archives du PLM numérique (accès réservé aux abonnés)

Pour vous abonner, cliquez ICI

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois