Comment tarir les vaches hautes productrices ? Avis de France, Israël et Etats-Unis

Pour Franck Gaudin, Etats-Unis – « Rien de plus simple : il suffit d’arrêter de la traire et de la passer dans le lot des taries. Avec des précautions concernent avant tout la prévention des mammites. En effet, beaucoup de contaminations ont lieu dans la semaine qui suit le tarissement. »
Pour Francis Serieys, France, « On peut tarir toutes les vaches de la même manière, à condition de le faire en situation de risque maîtrisé. Un tarissement brutal est donc possible à condition d’une bonne maîtrise à tous les niveaux : alimentation, hygiène, logement... »
Avec davantage des risques d’infections chez les vaches hautes productrices. « Des études ont montré que l’on double les cas d’infections pour chaque tranche de 5 kg de lait au dessus de 12,5 kg. »
Pour Ran Malamud, Israël, « pas d’action spéciale pour tarir des vaches à fort potentiel. Par contre nous insistons sur la durée du tarissement de 60 jours, modulé en fonction de l’état corporel.
- 70 jours pour les vaches maigres,
- 60 jours pour les vaches dont la note est comprise entre 3 à 3,5,
55 jours pour les vaches trop en état.
Avis détaillés dans le Club nutrition des VHP, paru dans PLM d’avril 2014, pp 34-35. Avec conseils de tarissement et exemple de ration vaches taries.

Article disponible en intégralité via les archives de PLM (Accès réservé aux abonnés)

Pour vous abonner, cliquez ICI

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois