Bretagne. La précocité reste un critère de choix important des maïs

16 décembre 2022 - Béatrice COLLEU

Arvalis Institut du végétal vient de publier ses préconisations pour le choix des variétés de maïs Fourrage à semer en 2023 en Bretagne, en rappelant notamment que « la précocité variétale apporte de la souplesse dans les dates de récolte, l’implantation de la culture ou du couvert suivants et la valorisation par les troupeaux ».

Au contraire, « une variété trop précoce pour la région ou récoltée trop tard pour sa précocité a non seulement l’inconvénient de valoriser insuffisamment l’offre climatique, mais elle peut aussi conduire à des taux d’amidon élevés ».

Une maturité de récolte entre le 10 septembre et le 5 octobre
Selon Arvalis, l’objectif de teneur en matière sèche à la récolte doit être « compris entre 30 et 35 % », ce qui induit de viser une maturité de récolte entre le 10 septembre et le 5 octobre, « variable selon les régions ».
Des variétés plus tardives apporteront du gain potentiel en rendement « lorsque les dates de semis et les températures de l’année permettent de les valoriser ».
Par contre, en situations plus limitantes en températures ou en eau durant la fin de croissance des grains, les variétés plus précoces s’expriment proportionnellement mieux, prévient Arvalis.

Recommandations variétales d’Arvalis pour 2023 en Bretagne, en maïs fourrage:

Recommandations en maïs fourrage - série variétés très précoces S0

 

Recommandations en maïs fourrage - Série variétés précoces S1 (crédit Arvalis)

 

Recommandations en maïs fourrage - Série variétés demi-précoces S2 (crédit Arvalis)

PLM  - Formules d'abonnement

PARTAGEONS LE MEILLEUR

  • La richesse des grands reportages immersifs en élevage
  • L'exclusivité d'un réseau mondial d'éleveurs et d'experts
  • Des astuces et solutions concrètes pour chaque exploitation

Profitez d'une offre découverte 3 mois